Philosophie du parfum naturel

 

 

Composer un parfum naturel est totalement différent  de faire un parfum synthétique.

Avec les matières premières naturelles un parfumeur manie des archétypes. L’odeur est une des manifestation de l’archétype dont elles proviennent et qu’elles représentent.
Par exemple le pin est l’archétype olfactif de l’arbre, la rose celui de la fleur, la cannelle celui des épices.

Chacune de ces odeurs appartient a notre vie et a été enregistrée dans notre mémoire olfactive en association a des émotions que nous avons vécues ou dont nous avons hérité le souvenir de nos ancêtres, a travers la mémoire olfactive génétique.

Avec des archétypes on peut écrire des œuvres aussi différentes que l’odyssée et Le petit Prince. Dans tous les cas on est obligé de  construire une structure extrêmement simplifiée qui doit rester visible du début a la fin.

Ce serait comme écrire l’histoire d’un homme. La structure de l’histoire: il nait, il vit, il meurt.
Tout le reste; des détails, 60 ans d’évènements, un livre entier, ne sont que fioritures. Si l’on perd de vue la structure, elles perdent leur sens, qui est la tragédie de la grandeur et de la misère humaine.

Ce qu’il faut éviter en composant un parfum naturel c’est de noyer l’accord principal ou le thème dans les détails jusqu’a ce qu’ils cachent la structure. Le pire serait de partir sans une idée claire et de continuer sans discipline.

La structure d’un parfum naturel simple et bon peut être un accord de 2 ou bien de 3 essences, ou même un mono thème, mais dans tous les cas le parfum sera constitué d’un nombre de différentes molécules plus considérable que ce qu’on trouve dans un parfum commercial.
Ce qui fait la complexité des matières premières naturelles rend aussi nécessaire une attention majeure a la discipline dans leur composition. Chaque ingrédient doit avoir un sens dans le domaine des archétypes pour que son odeur puisse participer a la symphonie qu’on veut écrire.
Autrement on risque de se retrouver avec une soupe incohérente, très nourrissante certes mais sans attrait sinon pour quelqu’un de très affamé.

Simplifier, épurer, structurer, ne pas perdre de vue l’idée originale, ne pas tricher pour arriver a son but, et surtout a la fin ne pas chercher a obtenir autre chose qu’un bon produit et savoir s’arrêter quand on est satisfait, voici la méthode.

Je ne saurais que répéter ce que Guerlain disait aux élèves de parfumerie « Ayez des idées simples, appliquez les scrupuleusement, ne trichez jamais sur la qualité et faites de bons produits »

Peut être est-ce la prétention de faire de l’art, le désir de produire quelque chose de grandiose qui fait errer un parfumeur. L’égo est l’ennemi de la vérité, mais cette culture nous fait le vénérer. La discipline qui préside alla composition d’un parfum naturel n’a pas besoin d’être apprise dans une école si elle est déjà présente come une discipline intérieure qui préside a la vie.